Openspace : le stockage temporaire de gros fichiers hors quota, c’est possible...

vendredi 7 mars 2008
par  G a.k.a Gérard Milhaud
popularité : 22%

Télécharger à des fins de gravure une distribution linux, ou un CD live, ou une image ISO quelconque, ou un quelconque gros fichier, c’est très dur quand on a un tout petit quota disque imposé par un service informatique fascisant...

Heureusement ledit service informatique est infiltré par une petite frange de gauchistes qui pensent au bien-être des utilisateurs. ET cette petite faction a mis en place une solution pour adresser le problème de stockage temporaire de gros fichiers sans pénaliser le quota disque du téléchargeur...

Sommaire (cliquable...)

Retour sommaire


L’openspace est né...

Depuis le 4 Mars 2008, vous, ESILIENS, avez tous accès en écriture, aussi bien depuis Linux que Windows, à un espace de 200Go, baptisé l’openspace. Vous pouvez y déposer librement fichiers ou dossiers sans que votre quota disque en soit affecté.

Retour sommaire


Règles d’utilisation

L’openspace obéit aux règles suivantes :
- on ne peut écrire que dans le dossier DEPOT. Nous vous conseillons, pour éviter un trop grand désordre, de créer à l’intérieur de DEPOT un dossier à votre nom pour y déposer vos documents... ;
- l’écriture dans le dossier DEPOT se fait sans contrainte de quota à concurrence de l’espace disponible dans l’openspace, à savoir 200 Go ;
- aucune sauvegarde (ni bandes, ni snapshots) des données présente dans l’openspace n’est (ni ne sera) mise en place ;
- la durée de vie d’un fichier dans le dossier DEPOT est de 3 jours ;
- tout utilisateur ESIL peut lire sans contrainte tout ce qui est dans le dossier DEPOT ;
- on ne peut détruire dans le dossier DEPOT que ce que l’on a créé soi-même ;
- l’activité de dépôt/retrait dans l’openspace est enregistrée : si nous constatons que cet espace ne sert, par exemple, qu’à stocker des contenus vidéos ou audios illicites, nous le fermerons.

Retour sommaire


Exemple de bonne utilisation

- téléchargement à des fins de gravure d’image ISO de CD ou de DVD (distributions Linux, etc.) ;
- téléchargement et mise à disposition par un enseignant ou un étudiant d’un fichier de grande taille que tout le monde peut récupérer sur sa clé USB : on n’a fait qu’un téléchargement ET on n’a empiété sur aucun quota utilisateur ;
- mise à disposition par un enseignant ou un secrétariat d’un document ou d’un dossier en évitant de le faire transiter par mail (pour ceux qui ne mettent pas encore leur cours sur eCUME...) ;
- etc.

Retour sommaire


Exemples de mauvaise utilisation

En fonction des règles ci-dessus, qu’est-ce que l’openspace n’est pas ?
- un espace privé pour stocker des données confidentielles... car tout le monde peut lire tous les fichiers ;
- un espace de sauvegarde... car les fichiers n’y ont qu’une durée de vie de 3 jours et qu’aucune sauvegarde n’est effectuée sur ce volume.

Retour sommaire


Accès

Depuis toute machine interne ESIL gérée par la firme :
- Windows : via le lecteur O : qui est désormais disponible dans le poste de travail ;
- Linux : via le chemin /filer/openspace.

Depuis l’extérieur de l’ESIL par le sas d’entrée SFTP/SSH/SCP :
- via le chemin /filer/openspace ;
- pas d’accès via l’ENT.

Retour sommaire



Brèves

3 mai 2004 - Exportation en PDF

Désormais l’exportation des articles de ce site en pdf via le lien que l’on trouve au bas de (...)