Guide d’installation (updaté pour la version 1.4IBE !!!)

jeudi 9 septembre 2004
par  G a.k.a Gérard Milhaud
popularité : 17%

C’est bien beau de lire la doc., mais à un moment donné il faut mouiller le maillot à coups de tar xzf et de vim pour faire marcher le bouzin : c’est ici que ça se passe.

ATTENTION beaucoup de changements entre la version 0.5 et la version (un chouia avant la) 1.0 et pas mal entre la version (un chouia avant la) 1.0 et la 1.0 et encore un certain nombre entre la 1.0 et la 1.4 IBE...

Pour passer de la version 1.4IBE à la version 1.4IBE SP1 et gagner ainsi l’inestimable compatibilité TPMfOSd [1], c’est ici et c’est quasi instantané. Également disponible pour vous cette petite aide à l’installation de TPMfOSd.

Pour l’upgrade de la version 1.0 à la version 1.4IBE, consulter IMPÉRATIVEMENT ce petit guide.

Pour l’upgrade de la version chouia avant la 1.0 à la version 1.0, consulter IMPÉRATIVEMENT ce petit guide.

Et pour l’upgrade de la version chouia avant la 1.0 à la version 1.4IBE, il faut suivre les deux guides dans l’ordre : celui-ci PUIS celui-là.

Nouveauté 1.4 IBE : environnement multi-serveurs REMBO. Si vous êtes dans ce cas, tout ce qui suit, y compris dans la section JeDDLaJ concernant le serveur REMBO doit être effectué sur tous les serveurs REMBO.

Prérequis

- un serveur REMBO Toolkit generation 2.x (le plus récent possible dans la branche 2, > à 2.0.50 si possible) ou 4.x (nouveauté JeDDLaJ 1.4IBE) ou même (petite aide à l’installation de TPMfOSd)
- un serveur web correct (donc un Apache...)
- le module PHP4 ou PHP5 (la compatibilité PHP3 n’est plus assurée en v1.4IBE, mais 5.x est OK...)
- un serveur MySQL (>=4.1 ; la compatibilité avec 4.0 n’est plus assurée en 1.4 IBE, mais en revanche 5.x est OK...une fois que l’on a pris connaissance de cette importante précision)
- un serveur DHCP (ou au moins la possibilité d’y (faire) ajouter des entrées)
- un serveur DNS (ou au moins la possibilité d’y (faire) ajouter des entrées)
- pour la connexion (optionnelle) au serveur REMBO depuis l’interface Web, pratique pour déposer/ajouter/supprimer/éditer les fichiers textes du serveur Rembo depuis n’importe où, quelques conditions sont nécessaires :

  • le langage expect doit être disponible sur le serveur Web, sous /usr/bin/expect,
  • le programme netclnt, issu de la distribution de Rembo Toolkit, doit être disponible sur le serveur Web, son chemin d’accès peut se modifier dans le fichier ExpectDefs.php. Notez que si vous avec un serveur Rembo Windows et un serveur Web Linux, il vous faudra le binaire netclnt pour Linux alors que vous l’avez pour Windows... Un collègue pourra peut-être vous arranger...
    - un lien réseau correct entre le serveur REMBO et les PC cibles
    - une carte réseau PXE sur tous les PC cibles

REMBO

Vous devez disposer d’un pont JDBC (serveur REMBO Linux) ou ODBC (serveur REMBO Windows) sur le serveur REMBO et le serveur MySQL.

Pour créer un pont ODBC sur votre serveur Rembo Windows 2000, vous devez tout d’abord récupérer le fichier mysql-connector-odbc-3.51.16-win32.msi et l’installer sur votre serveur.

Puis :

  1. Panneau de configuration -> Outils d’administration -> Sources de données (ODBC)
  2. Onglet Source de données système -> Ajouter -> sélectionner le pilote MySQL dans la fenêtre Créer une nouvelle source de données -> Terminer
  3. Remplir les cases suivantes puis OK :
  • Windows DNS name : mettre jeddlaj
  • Server : mettre le nom DNS du serveur MySQL
  • MySQL database name : mettre jeddlaj
  • User : mettre un nom quelconque mais ne pas laisser le champ vide (sinon pas possible de valider)

Vous devez ensuite créer un tunnel SMTP entre le serveur REMBO et votre serveur SMTP. Pour le faire sous Windows en Rembo 2.x (les menus sont légèrement différents en Rembo 4.x, voir la doc.) :

  1. Lancer la Rembo server Management Console
  2. Clic droit dans la fenêtre de droite -> fenêtre New TCP Tunnel, remplir les cases suivantes puis OK :
  • Name : mettre sendmail
  • Hostname or IP adresse of TCP Remote Host : nom ou adresse du serveur SMTP
  • TCP Port to connect to : mettre 25

PHP

Depuis la version 1.0, vous pouvez positionner la variable error_reporting à "E_ALL" dans votre php.ini sans avoir aucun warning... (alleluia...)
Depuis la version (un chouia avant la) 1.0, vous pouvez (enfin) positionner la variable register_globals à “off” dans votre php.ini.

MySQL

Vous devez créer :
- un base de nom jeddlaj
- un utilisateur de nom rembo qui a les privilèges SELECT, INSERT, UPDATE et DELETE sur la base jeddlaj
- un utilisateur de nom rembo_consult qui a le privilège SELECT sur la base jeddlaj

JeDDLaJ

  • Rapatriez l’archive JeDDLaJ_last.tgz. Décompressez-là où bon vous semble sur un espace accessible depuis votre serveur WEB.
  • Dans l’archive, dans le répertoire DB_DUMPS, se trouve un fichier jeddlaj.sql. Importez-le dans la base MySQL jeddlaj que vous avez créée (par exemple avec phpmyadmin).
  • Si vous avez un rembo toolkit pas très récent (antérieur à 2.0.50), vous pouvez remplacer (après sauvegarde) votre utils.rbx par celui-ci. Mais n’ayez pas trop d’espoirs quand même, car les vieux Rembo comportent aussi des bugs gênants pour JeDDLaJ dans l’exécutable Rembo...
  • Éditez le fichier jeddlaj.shtml du répertoire rembo
    • indiquez le mot de passe de l’utilisateur MySQL de nom rembo (variable MySQLPassword),
    • le mail administrateur (variable EmailAdmin),
    • si vous le souhaitez, changez les défauts de certaines variables de configuration (par exemple les préfixes des chemins de stockages des images de base, packages, postinstall scripts)
    • La variable SlavesOnlyRead doit être positionnée à
      • false SI VOUS N’UTILISEZ QU’UN SEUL SERVEUR REMBO ou si vous avez plusieurs serveurs ET que les opérations d’écriture depuis les clients peuvent se faire sur tous les serveursi [2]]
      • true si vous avez plusieurs serveurs ET que les opérations d’écriture depuis les clients ne doivent se faire que sur le serveur maître
    • SEULEMENT si vous avez plusieurs serveurs REMBO, renseignez sur chaque serveur REMBO :
      • la variable RemboServerNamePath avec le nom du fichier où sera stocké sur le serveur le nom du serveur Rembo lui-même
      • la variable RemboMasterServer avec le nom du serveur maître -* Si vous avez plusieurs serveurs REMBO et que vous êtes en SlavesOnlyRead=true, créez sur chaque serveur REMBO le fichier RemboServerNamePath contenant le nom du serveur
  • Créez, sur le serveur REMBO, le répertoire correspondant à la variable RemboJeDDLaJScriptsDir dans jeddlaj.shtml (cache ://global/scripts/jeddlaj par défaut). Copiez ensuite les fichiers *.rbx du répertoire rembo dans ce répertoire. Assurez-vous également, si vous avez changé d’autres variables de chemin dans jeddlaj.shtml que les répertoires indiqués existent bien sur le serveur REMBO, sinon créez-les.
  • Nouveauté 1.4 IBE : copiez également le répertoire jjoin dans RemboJeDDLaJScriptsDir.
  • Nouveauté 1.4 IBE : si vous envisagez de déployer au sein de domaines Windows, copiez le fichier rembo/DOMAIN_settings.rbc sous le nom <VOTRE_NOM_DE_DOMAINE>_settings.rbc (créez un fichier par domaine concerné par le déploiement). Éditez-le en renseignant les variables ADMINDOMAINE et ADMINPASSWD (compte d’un utilisateur ayant les droits d’inscription des machines dans le domaine). Compilez-le avec rbcc et copier le .rbx produit dans RemboJeDDLaJScriptsDir. Plus d’explications sur la nouvelle (1.4 IBE) gestion des domaines dans Workgroups, Domaines et MSWindowsRunOnce).
  • Copiez les fichiers *.pcx du répertoire LOGOS dans le répertoire correspondant à la variable RemboJeDDLaJImagesDir dans jeddlaj.shtml (cache ://global/images par défaut) du serveur REMBO.
  • Éditez les fichiers DBParDefaut.php et DBParDefaut.consult.php pour indiquer les mots de passe respectifs des utilisateurs MySQL rembo et rembo_consult. ATTENTION : Si vos mots de passe comportent des caractères interprétables par PHP au sein des doubles quotes (en particulier le "$"), n’oubliez pas de les échapper avec un antislash...
  • Copiez le fichier jeddlaj.shtml sur le serveur REMBO à l’endroit de votre choix, par exemple dans RemboJeDDLaJScriptsDir.
  • Sur le serveur REMBO, indiquez que la startpage associée au groupe Default est jeddlaj.shtml (sous Rembo 4.x, pas de groupe Default, il suffit de renseigner la variable DefaultStartPage avec jeddlaj.shtml). Précisez le chemin complet de l’endroit où vous avez choisi de le poser, par exemple net ://global/scripts/jeddlaj/jeddlaj.shtml.
  • Si vous souhaitez protéger votre espace WEB JeDDLaJ afin que seuls les gestionnaires du parc y aient accès, un fichier .htaccess (si serveur Apache) s’impose...
  • Vous pouvez, depuis la version 1.0, installer un répertoire sur votre espace WEB pour permettre la consultation fine de la base JeDDLaJ aux utilisateurs de votre structure, sans qu’ils puissent rien modifier, évidemment. Pour cela, éditez le shell script cree_repertoire_consult.sh et renseignez les variables SRC (le chemin absolu de votre espace JeDDLaJ sur le disque du serveur WEB) et DST (le chemin absolu de votre espace JeDDLaJ de consultation sur le disque du serveur WEB). Enfin lancez ce script sur votre serveur WEB. Il va créér le répertoire DST avec un index.html simplifié par rapport à celui de JeDDLaJ : seuls les liens de consultation/examen seront présentés. Il va également copier tous les fichiers nécéssaires au fonctionnement de ce mode consultation dans le répertoire DST.
  • Enfin, si vous avez pu installer le langage expect sur votre serveur web, avec le binaire expect dans /usr/bin, éditez le fichier ExpectDefs.php afin de renseigner l’adresse IP du serveur REMBO (en environnement multi-serveur, utilisez l’adresse du master), le mot de passe de l’administrateur REMBO et le chemin du programme netclnt sur le serveur Web.

Et voilà. Vous êtes prêts à installer (d’abord à faire détecter) votre première machine


[1le le successeur de Rembo, désormais développé et vendu par chez IBM : Tivoli Provisioning Manager for OS deployement

[2[dans le cas de plusieurs serveurs le choix d’écriture sur les esclaves est fonction du mode de synchronisation mis en place entre les serveurs Rembo


Brèves

12 février 2009 - JeDDLaJ passe sur SourceSup à partir de la version 1.6IBE+

La communauté JeDDLaJ manquait jusqu’alors cruellement de certains services et moyens de (...)

12 février 2009 - 11/2/2009 : La version 1.6 IBE+ est disponible !!!

Ça y est. Après tant de mois (18 à peu près...) de gestation, d’hésitations, de :wq et autres (...)

12 février 2009 - JeDDLaJ gagne le concours DEVA => nouvelles fonctionnalités pour vous !!!

JOIE !!! BONHEUR !!! FIERTÉ !!!
JeDDLaJ remporte le concours DEVA (DEVeloppements (...)

9 juillet 2007 - Précision importante sur la compatibilité MySQL 5 de JeDDLaJ 1.4IBE

Dans le cas d’un serveur Rembo sous Windows, 2 moyens pour pouvoir utiliser MySQL 5 :
soit (le (...)

9 juillet 2007 - Déjà le SP1 pour JeDDLaJ 1.4IBE : désormais TPMfOSd-ready !!!

Description
Ce service pack n’apporte principalement qu’une amélioration... mais de taille... (...)