Rester en contact avec l’ESIL après son diplôme

lundi 15 mai 2006
par  G a.k.a Gérard Milhaud
popularité : 30%

Vous êtes en 3ème année, vous allez vraisemblablement obtenir votre diplôme. Votre compte ESIL disparaîtra quelques temps après, avec votre adresse e-mail @etumel.univmed.fr... mais vous aimeriez bien que l’ESIL puisse continuer à communiquer avec vous pour vous informer des offres d’emploi, ou des évènements. Et vous aimeriez bien également que la liste de diffusion de votre promo (promoANNEE.dpt@esil.univmed.fr) continue d’exister, parce que c’est tout de même un moyen sympa de rester en contact avec vos copains de promo... C’est possible et voici comment faire.

1. Disposer d’une adresse e-mail fiable à l’extérieur de l’ESIL

Énormément de fournisseurs proposent désormais de telle adresses gratuitement (La poste, rubrique l’adresse @ laposte.net, free.fr, google, etc.)

2. Remplir un tout petit formulaire

Pour nous communiquer votre adresse extérieure, vous devez remplir ce formulaire. Votre nouvelle adresse est alors mémorisée dans une base de donnée en association avec votre login, vos noms et prénoms, votre département et votre année de sortie.

Vous pouvez remplir ce formulaire dès lors que vous êtes en troisième année, à partir du mois de Novembre jusqu’au mois d’Août inclus. Si vous vous êtes trompés, ou si votre adresse extérieure change pour une raison quelconque, il vous suffit de remplir à nouveau le formulaire pour entrer la nouvelle adresse : l’ancienne est alors effacée. Vous pouvez refaire cette opération autant de fois que vous le désirez jusqu’à la destruction de votre compte. Mais sachez qu’après la remise des diplômes, cette destruction peut survenir n’importe quand sans préavis...

3. Et alors ? Qu’est-ce qui va se passer ? Et quand ?

Dès la destruction des comptes de votre promo (soit entre Octobre et Décembre de l’année d’obtention du diplôme et Avril de l’année d’après), l’alias promoANNEE.dpt@esil.univmed.fr sera modifié pour pointer désormais vers la liste de diffusion promoANNEE.dpt@listes.esil.univmed.fr. Cette liste, qui n’existera qu’après la destruction de vos comptes, aura pour membres ceux d’entre vous qui ont déclaré une adresse externe, inscrits avec cette adresse externe. Vous aurez évidemment la possibilité d’utiliser cette liste (uniquement à partir de l’adresse externe que vous aurez déclarée). Elle sera aussi utilisée par l’ESIL pour communiquer avec ses anciens : offres d’emplois, annonces d’évènements, enquête d’insertion, etc.

4. Plus précisément, de quelles listes d’aliases ESIL ferai-je encore partie ???

Ce qui suit n’est évidemment vrai QUE POUR CEUX QUI ONT DÉCLARÉ UNE ADRESSE EXTERNE. Les autres disparaissent du système de courrier électronique de l’ESIL.

Dès lors que votre compte est détruit, vous ne faites plus partie des cibles de l’alias eleves.esil@esil.univmed.fr qui ne concerne que les élèves dépendant de l’ESIL, i.e. non encore diplômés.

En revanche, vous êtes encore référencés dans plusieurs aliases/listes :
- aliases à suffixe @esil.univmed.fr : comme tous vos illustres prédecesseurs, vous intégrez la toujours croissante liste ingenieurs, ainsi bien sûr que, pour chaque département dpt, ingenieurs.dpt. Ces listes existent pour l’instant sans limitation du durée.
- Listes à suffixe @listes.esil.univmed.fr : promoannedesortie.dpt (soit pour être clair promo2005.info par exemple). Également promoanneedesortie.esil qui permet de joindre d’un coup tous les ingénieurs de l’année. Pas de limitation de durée pour ces listes non plus.

Ceci devrait vous permettre de ne pas trop perdre le contact avec vos collègues de promo, et l’ensemble des ingénieurs ESIL. [1]

En espérant que ce petit service rendra votre départ de l’ESIL, du campus de Luminy et des calanques un peu moins brutal...

Bonne chance pour la suite,


[1Cela dit, que cela ne vous empêche pas de connaître des gens issus de l’extérieur... l’endogamie n’a jamais donné de trop bons résultats... Le papet dans Jean de Florette, film culte par excellence, le dit ainsi à Galinette/Ugolin, en évoquant avec tristesse la fin de la lignée des Soubeyran : "Cousins cousines, cousines cousins... C’est pas bon pour les lapins, c’est pas bon pour les hommes..."


Brèves

3 mai 2004 - Exportation en PDF

Désormais l’exportation des articles de ce site en pdf via le lien que l’on trouve au bas de (...)