Vos pages web avec Nvu

lundi 7 novembre 2005
par  d
popularité : 1%

Un outil pour créer des pages web

Les outils pour créer des pages web ne manquent pas. Certains apprécient la
sobriété et l’efficacité d’éditeurs de texte comme Vim ou
Emacs.

D’autres préfèrent les outils dédiés comme par
exemple BlueFish ou
Quanta, qui, sans être WYSIWYG, proposent des
facilités de saisie avec un aspect pédagogique (des menus vous permettent
d’insérer les balises, que vous finissez par connaître par cœur). Ces deux
logiciels sont libres mais n’existent que Linux.

Enfin, il y a les outils dits professionnels tels que
Dreamweaver,
GoLive (un des deux finira par
disparaître suite au rachat de Macromedia par Adobe) et l’anecdotique
FrontPage produisant un résultat de
piètre qualité. Oublions la fonction « Exporter en page web » des traitements
de textes (MS Word, OpenOffice.org Writer) également inadaptée à un résultat de
qualité.

Et puis, il y a Nvu. Logiciel libre fonctionnant aussi
bien sous Linux, Windows et Mac OS X, il est le descendant de Mozilla
Composer. Nvu est développé par la société Disruptive
Innovations
, plus particulièrement par son
fondateur, Daniel Glazman. La progression est
rapide et toute une communauté assure le suivi derrière, notamment pour la
traduction française. Comme pour
Firefox et
Thunderbird il est
possible de rajouter des extensions.

Quelques liens

Les avantages de Nvu

Ci-dessous un extrait de la doc francophone qui explique bien les avantages de
Nvu (et ça mévite de tout paraphraser inutilement).

Créez des pages Web et un site complet

Un éditeur de pages Web comme Nvu se présente sous la forme d’un simple
traitement de texte avec toutes les fonctions relatives au traitement de texte,
sauf qu’ici, elles sont orientées vers la publication de pages pour Internet.

On parle alors d’éditeur en mode WYSIWYG, c’est-à-dire que vous créez votre page
Web entièrement en mode graphique : vous voyez à l’écran ce que vous faites et
ce que vous avez fait sera ce qui sera vu par les autres. Nul besoin de
connaître parfaitement le langage HTML ; il vous suffit de connaître les bases
de l’édition avec Nvu pour élaborer très facilement un site Web et mettre en
ligne avec le même programme vos pages, ou pour effectuer une maintenance de
votre site en ligne.

Nvu s’adresse aussi bien au débutant qu’au plus confirmé. Malgré sa jeunesse,
version 1, au moment où ce tutoriel est écrit, il offre un large éventail
d’outils qui vous laisse un libre choix pour la création de vos pages HTML. Ce
tutoriel vous expliquera pas moins de trois manières différentes pour créer des
pages Web !

L’orientation choisie du programme : conformité aux recommandations du W3C [1]

Étant un projet libre, Nvu respecte une certaine forme d’écriture pour le code
HTML qui correspond à la spécification du W3C, HTML
4.01
de transition dans sa
version par défaut. Il est possible avec cette version de choisir le mode de
balisage stricte pour HTML 4.01 ou un des nouveaux modes de balisage XHTML
1.0

de transition, stricte.

Par ce choix, le code HTML produit par Nvu respecte une écriture standardisée de
HTML qui n’inclut pas du code propriétaire (inclusion d’éléments multimédias
comme le flash par exemple) ou difficilement compréhensible par des navigateurs
non graphiques (frames, images mapées).

Une telle orientation nécessite une adaptation qui n’est en aucun cas une
restriction mais bien une ouverture à l’autre.

Vous vous assurez que vos pages seront lisibles par n’importe quel navigateur
qu’il soit graphique ou non, qu’il n’y aura aucune restriction suivant le
système d’exploitation et/ou le type de navigateur. (Par exemple, une grande
chaîne de magasin de disques m’empêche d’accéder à son site parce que le système
d’exploitation que j’utilise n’est pas propriétaire...)


[1Le World Wide Web Consortium ou W3C est un organisme chargé de définir et
d’établir des règles pour une utilisation universelle des langages du web.


Brèves

3 mai 2004 - Exportation en PDF

Désormais l’exportation des articles de ce site en pdf via le lien que l’on trouve au bas de (...)